Mamans Toutes Égales

Mar 19

Ce blog est fermé : suivez-nous sur notre site internet !

Jan 26

Tout nouveau, tout beau : notre nouveau site internet ! -

Venez visiter notre tout nouveau site et donnez votre point de vue !

Le blog ne sera plus alimenté désormais mais le site vous donnera toutes les informations qu’il vous faut sur le Collectif Mamans Toutes Égales !

À très bientôt donc…

Jan 23

Dévoilements, Du hijab à la burqa et des collégiennes aux nounous : les dessous d’une obsession française par Pierre Tevanian -

Rencontre publique
Autour du livre Dévoilements, en présence de l’auteur : jeudi 2 février, 19H00, au Lieu Dit, 6 rue Sorbier, 75020 Paris.

Revue de presse de la loi anti-nounous

Libération : http://www.liberation.fr/societe/01012384168-le-senat-adopte-une-proposition-de-loi-controversee-sur-la-laicite

Le Figaro : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/01/18/97001-20120118FILWWW00422-laicitesenat-exclusion-insupportable.php

Le Monde : http://religion.blog.lemonde.fr/2012/01/18/le-senat-vote-l%E2%80%99extension-de-la-neutralite-religieuse-pour-les-nounous-a-domicile/

L’Express : http://www.lexpress.fr/actualite/societe/la-laicite-s-invitera-t-elle-chez-les-nounous_1072818.html

Cnikel : http://sandrine70.wordpress.com/2012/01/20/les-enjeux-politiques-de-la-garde-des-enfants-de-moins-de-3-ans/

Alain Gresh : http://blog.mondediplo.net/2012-01-18-Islam-une-police-de-la-pensee-socialiste

Radio Orient : http://www.islamophobie.net/articles/2012/01/19/debat-ccif-laborde-sur-la-loi-anti-nounous-musulmanes-sur-radio-orient?

Libération : http://www.liberation.fr/societe/01012384412-la-loi-sur-la-laicite-irrite-le-conseil-du-culte-musulman

Mediapart : http://www.mediapart.fr/journal/france/190112/le-senat-decide-dappliquer-une-laicite-de-fer-la-petite-enfance

SaphirNews : http://www.saphirnews.com/Les-musulmans-au-diapason-contre-la-loi-anti-nounous-voilees_a13792.html

Regards : http://www.regards.fr/societe/senat-vs-nounous-voilees

Et n’hésitez pas à contribuer au débat sur Newsring !
http://www.newsring.fr/societe/293-laicite-faut-il-interdire-aux-nounous-de-se-voiler-chez-elles

Communiqué de presse de l’association Islam&Laïcité

Le Sénat a adopté le 17 janvier dernier une proposition de loi sur le « respect du principe de laïcité dans les structures privées en charge de la petite enfance ». Cette loi implique, dans son article 3, l’obligation de neutralité religieuse pour les assistantes maternelles (et donc leur interdit de porter le foulard, y compris à leur domicile), sauf dispositions contraires préalablement convenues avec les parents sur le contrat de travail.

Il s’agit là d’une nouvelle interprétation dévoyée de la loi de 1905, qui ne concernait que les structures publiques et surtout qui garantissait explicitement la liberté de conscience. Rappelons que les assistantes maternelles accueillent les enfants en bas âge à leur domicile, et qu’elles sont librement choisies par les parents après agrément par les services de PMI (protection maternelle et infantile) du département, qui vérifient leur capacité matérielle et personnelle d’accueillir ces enfants et d’en prendre soin. La loi votée par le Sénat implique, pour être appliquée, la mise en place d’une véritable police des convictions, qui irait vérifier chez les personnes, à l’intérieur même de leur domicile, leur stricte neutralité, selon des critères au demeurant non définis.
Venant après la validation par le tribunal administratif de Montreuil de l’interdiction faite par une école aux mamans portant le foulard d’accompagner les sorties scolaires, cette proposition de loi adoptée par la récente majorité sénatoriale de gauche, avec une importante participation de droite (malgré le vote négatif du groupe EELV sur l’ensemble du texte, du groupe communiste et républicain sur l’article 3 et quelques votes hostiles de sénateurs PS), est non seulement incongrue et grotesque. Elle est également inquiétante. Elle témoigne, en effet, de la perméabilité d’une bonne partie de la gauche à des pressions venues de groupes qui brandissent la laïcité comme un étendard culturaliste et ne cachent pas leur islamophobie militante.

L’association « Islam et laïcité » tient à souligner au contraire son attachement au principe fondamental de la liberté individuelle et à la laïcité qui le traduit dans le droit, et s’inquiète d’une dérive d’autant plus grave qu’elle vient des rangs même de ceux qui devraient se faire les défenseurs vigilants de ces principes.

Paris, le 23 janvier 2012.

Jan 22

Communiqué de presse du député Patrick Braouezec, 20 janvier 2012

Je suis particulièrement choqué par la proposition de loi reprise par les sénateurs, membres du Parti Socialiste, qui vise à étendre l’obligation de neutralité aux structures privées de la petite enfance.

Cette loi vise une catégorie de la population et une seule, les citoyennes musulmanes portant foulard -je dis bien foulard et non pas niqab ou burqua- qui se trouvent dès lors confrontées à une véritable chasse aux sorcières. Le but de ce projet est de les exclure de l’espace public et social mais va jusqu’à les contrôler dans le privé ; de ce fait, il constitue une atteinte aux principes fondamentaux de la loi de 1905, que sont la liberté de conscience et d’opinion.

Alors que cette même loi, la Déclaration universelle des droits de l’homme mais aussi la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 garantissent la liberté de conscience et d’expression pour tous les citoyens, quelle que soit leur religion ou non religion.

Ce projet s’inscrit dans une logique d’exclusion des Musulmans et, plus particulièrement des Musulmanes.

Quand certains élus cesseront ils de stigmatiser des citoyennes françaises parce qu’elles portent un foulard ?

Depuis 2004, il y a nombre de mesures d’exception décidées contre les femmes musulmanes : loi de 2004 pour chasser les jeunes filles avec un foulard (ou un bandana, un turban, une casquette) et/ou une robe jugée trop longue dans les collèges et les lycée ; loi d’interdiction du port du voile intégral dans les espaces public ;en 2011, résolution votée par l’UMP réclamant l’extension du principe de neutralité pour tout collaborateur du service public, à l’ensemble des structures privées des secteurs social, médico-social et de la petite enfance et estimant souhaitable la possibilité, pour toute les entreprise, d’encadrer les pratiques et tenues « susceptibles de nuire à un vivre ensemble harmonieux » ; volonté d’exclusion des mamans portant un foulard de l’accompagnement des sorties scolaires, maires refusant de procéder à un  mariage si la future mariée persiste à garder son foulard… 

Cette loi d’exclusion est insupportable, car c’est bien l’Islam qui est visé et cela suffit.

Jan 21

Communiqué de presse UJFP, 20 janvier 2012

Non à l’exclusion des femmes musulmanes de la société


Le projet de loi que vient d’adopter le Sénat, majoritairement à gauche, visant à interdire aux femmes musulmanes portant un foulard l’accès à la profession d’assistante maternelle, y compris à domicile, est indigne. Il rappelle les heures les plus sombres de notre histoire, quand il s’agissait de proscrire les Juifs de certaines professions ou de faire des colonisés des sujets asservis et privés de droits.

Alors que la loi sur la laïcité de 1905 et la Déclaration universelle des droits de l’homme garantissent la libre expression, y compris dans l’espace public, des convictions religieuses, ce projet de loi s’inscrit dans une logique d’exclusion des Musulmans et, plus particulièrement des Musulmanes.

La liste commence en effet à être longue des mesures d’exception prises contre les femmes musulmanes : loi de 2004 qui lance la chasse aux jeunes filles portant un foulard (ou un bandana, un turban, une casquette) et/ou une robe jugée trop longue dans les collèges et les lycée ; loi d’interdiction du port du voile intégral dans les espaces public ; résolution votée par l’UMP en 2011 réclamant l’extension du principe de neutralité, et donc notamment l’interdiction du port du foulard, à tout collaborateur du service public, à l’ensemble des structures privées des secteurs social, médico-social et de la petite enfance et estimant souhaitable la possibilité, pour toute entreprise, d’encadrer les pratiques et tenues « susceptibles de nuire à un vivre ensemble harmonieux » ; volonté d’exclusion des mamans portant un foulard de l’accompagnement des sorties scolaires, avec à la clé des enfants bouleversés, ne comprenant pas pourquoi leurs mères se voient interdire de telles sorties ; maires refusant de procéder à un mariage si la future mariée persiste à garder son foulard…

Sous couvert de laïcité et de défense des droits des femmes, ces mesures reviennent de fait à barrer aux femmes portant un foulard la possibilité de toute expression dans la société, à les reléguer dans la sphère privée, hors de la vie commune. A chaque fois, c’est bien l’Islam qui est visé. A aucun moment en effet, les gouvernements qui se sont succédés n’ont vraiment songé à révoquer le statut religieux particulier de l’Alsace-Moselle, à interdire l’accès aux prisons aux religieuses, à remettre en cause le financement des établissements catholiques ou à interdire le port d’une croix ou de la kippa sur les lieux de travail.

Pour l’UJFP, l’islamophobie, ça suffit. Nous nous élevons de toutes nos forces contre toutes les lois et mesures aux relents colonial et raciste qui, au mépris du vivre ensemble, stigmatisent et discriminent une partie de la population et visent à faire de certains de nos concitoyens des citoyens de seconde zone, soumis à des lois spécifiques, revenant ainsi au traitement séparé des populations cher aux nostalgiques des colonies.

Bureau national de l’UJFP le 20-01-2012

http://www.ujfp.org/spip.php?article2110

Jan 17

Communiqué de presse Mamans Toutes Égales, 17 janvier 2012

Proposition de loi visant à étendre l’obligation de neutralité aux structures privées de la petite enfance

Le Parti socialiste fait plus fort que l’UMP et le Front national

 

La sénatrice PRG Haute-Garonne Françoise Laborde a déposé une proposition de loi, reprise par le Parti Socialiste et votée ce 17 janvier par le sénat, qui vise à étendre l’obligation de neutralité aux structures privées de la petite enfance. C’est une loi d’exclusion insupportable car elle interdit certaines professions à une catégorie de citoyennes, en raison de leur appartenance religieuse. 

La loi de 1905 garantit la liberté de conscience et d’expression pour tous les citoyens quelle que soit leur religion ou non religion. Seuls les personnels de l’État sont soumis à l’obligation de neutralité. L’extension de cette obligation aux personnels des crèches privées, des garderies, des jardins publics et aux assistantes maternelles à domicile prétend légaliser l’interdiction de ces professions aux femmes musulmanes portant un foulard. 

Jamais une  telle obligation n’a été exigée à l’encontre des femmes portant des croix. Un arrêt du conseil d’État du 29 mai 2002 statue même que les religieuses travaillant dans les prisons ne peuvent être assimilées aux personnels de l’État, donc en aucun cas être soumises à l’obligation de neutralité (1).

La loi déposée par le PS au Sénat est une atteinte aux principes fondamentaux de la loi de 1905, à la liberté de conscience et d’opinion. Elle vise une catégorie de la population et une seule, les citoyennes musulmanes portant un foulard, confrontées  à une véritable chasse aux sorcières pour les exclure de l’espace public, social, et qui va jusqu’à les contrôler dans le privé.

Le PS, s’il arrive au pouvoir, compte-t-il organiser des brigades spéciales pour aller contrôler au domicile des assistantes maternelles comment elles s’habillent, ce qui orne les murs de leur maison ? Va-il partir à la chasse aux crucifix ou aux étoiles de David ? Contrôlera-t-il aussi les portraits de Staline ou de Chirac décorant leur appartement ?

Mamans Toutes Égales dénonce ce projet de loi scandaleux qui établit une catégorie de sous-citoyennes, qui n’ont pas les mêmes droits que les autres.

 (1) Arrêt n° 235806 du 29 mai 2002 rendu par le Conseil d’État 
statuant 
au contentieux à la demande  du Syndicat pénitentiaire Force ouvrière demandant l’annulation pour excès de pouvoir du décret n° 2001-427 du 18 mai 2001, relatif à l’attribution d’une prime […] à certains personnels […] de l’administration pénitentiaire […] les surveillants congréganistes.

Meeting public jeudi 9 février 2012

Le collectif Mamans Toutes Égales en partenariat avec le Groupe des Associations de Bagnolet un meeting public vous convie le jeudi 9 février 2012, à partir de 19 heures, au Cin’Hoche (6 rue Hoche 93170 Bagnolet).

Depuis la loi du 15 mars 2004 interdisant l’école publique aux élèves musulmanes portant le foulard, des exclusions se sont multipliées, non seulement à l’encontre des élèves mais aussi à l’encontre des mères d’élèves, que ce soit pour l’accompagnement des sorties scolaires ou pour la participation à des réunions au sein de l’école.

Malgré un avis de la HALDE (Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Égalité), rappelant que l’interdiction du foulard ne s’applique pas aux parents d’élèves, le ministre Luc Chatel a annoncé au printemps dernier son intention d’instaurer par décret cette nouvelle discrimination. La proposition fut reprise dans le programme de l’UMP pour 2012 - parmi 26 propositions tout aussi inquiétantes, légalisant notamment la discrimination à l’embauche contre les femmes portant le foulard, y compris dans le secteur privé !

Ces mesures obéissent à une même logique de stigmatisation et d’exclusion, en rupture complète avec les principes laïques tels qu’ils ont été fixés par la loi de 1905 et les lois Ferry-Goblet sur l’école. Nous refusons ce détournement de la laïcité, qui s’inscrit dans une série interminable d’offensives : loi anti-foulard, loi anti-niqab, “débat sur l’identité nationale”, stigmatisation des “prières de rue”, des minarets et des menus “halal”, invectives de Nicolas Sarkozy sur “l’égorgement du mouton” et de Claude Guéant sur le “trop grand nombre” de musulmans, “débat sur l’Islam” rebaptisé “débat sur la laïcité”, appels à généraliser l’interdiction du foulard aux usager-e-s des service publics…

Nous refusons cette logique de guerre et de mise au ban, qui désigne les femmes portant le foulard comme des pestiférées et les disqualifient aux yeux de leurs propres enfants :

Soyons solidaires, soyons nombreux !